Indianafouet

Association Française de Fouet Artistique et Sportif
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Aventures dans le plaiting soap...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Ven 5 Déc 2008 - 21:12

Ah merci Marie! J'y avait pas pensé. Ben oui c'est plein de gros bon sens ça :-) Mais je doit dire que les petits tests que j'ai fait à date semble confirmer que le plaiting soap fait avec du gras de boeuf ne noirci pas autant le cuir, sauf que là je travail avec du kip et c'est plus épais que le kangourou et très sec, alors je dois en mettre beaucoup et ça risque de noircir un peut le cuir quand même, mais bon, déjà que j'avais plus de plaiting soap, il m'en fallais de toute façon et celui-ci peut pas être pire que ce que je fesais avant... Mais merci du tuyau Marie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marie

avatar

Nombre de messages : 193
Age : 54
Localisation : marseille
Date d'inscription : 22/10/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Ven 5 Déc 2008 - 8:16

Very Happy

J'ai failli raté le plaiting soap ! comme l'a déjà mentionné jeanfifi, il faut passer par "voir les nouveaux messages depuis votre dernière visite" sinon il arrive de ne pas voir les nouveaux post.

Je me suis régalée !! La prochaine fois, si tu as envie d'essayer le gras de mouton, cherche une boucherie hallal, où qu'elles soient, elles ont toujours du mouton ;-)

++

marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cuir-marie.com
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Jeu 4 Déc 2008 - 18:43

Merci pour la précision sur la lumière du soleil pour les huiles Jean, je me doutais mais j'en étais pas certain.

Franco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanfifi

avatar

Nombre de messages : 934
Age : 43
Localisation : Loire,France
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Jeu 4 Déc 2008 - 9:58

bah de rien Franco, faut dire que je fais partie de ces personnes à l'odorat assez sensible, ce qui parfois est un peu handicapant d'ailleurs, alors les essences naturelles je tâche d'en user sans en abuser.
(Et puis alors l'odeur du sayndoux pendant qu'on tresse alors là ça m'aurait dégoutté du whipmaking pour le reste de mes jours si j'avais pas trouvé ce petit truc!)
Ce qui me fait préciser que, bien que cela dépende des fabriquants et de leur produit brut ou de leur procédés d'extraction peut être, les huiles essentielles sont TRES concentrées!
Une à deux gouttes en trop ou en moins peuvent faire la différence entre la belle odeur agréable et le flacon de parfum qui vient de se briser!!!!
Et comme en plus il y a une sensibilité individuelle, mieux vaut y aller douououcement dans le dosage. D'ailleurs c'est pas pour rien qu'ils vendent ça en petit flacon, il n'y a vraiment pas besoin d'en mettre des tonnes pour obtenir le résultat qu'on souhaite. Ce qui fait qu'un petit flacon peut durer facilement plusieurs mois, voire plusieurs années une fois qu'on l'a démarré. Donc au final c'est pas si cher que ça à mon avis....
Dernier petite chose: ne pas laisser le flacon au soleil ou à la lumière du soleil. Si tu as remarqué le flacon est teinté. La lumière du soleil risque d'altérer ton essence.

A+

Jeanfifi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanfiwhip.hawablog.com/articles-jeanfiwhip-12822.html
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Je confirme...   Jeu 4 Déc 2008 - 4:27

Bon juste un petit mot de rien du tout pour vous dire que je confirme la technique de Jeanfifi qui avait mis quelques gouttes d'huile essentielle de lavande dans son plaitng soap. Aujourd'hui j'ai fait refondre le gras de boeuf que j'avais rendu en crème hier pour le filtrer, et comme j'avais un peut de gras de ma première expérience que je voulais le combiner avec celui-ci. Seul problême était que ce premier gras sentait la viande brûlé et je n'aimais pas ça, alors j'y ai rajouter quelques gouttes (3-4) de lavande pour lui enlever un peut de cette odeur déplaisante. Eh ben ça a réglé le problême à 90%!!! Je suis maintenant certain qu'une fois le gras mélangé au savon, toute trace d'odeur disparaitra entièrement, et s'il en reste, quelques gouttes de plus vont certainement élliminer de façon définitive ce qu'il pourrait demeurer.

C'est un outil important dans le processus d'extraction du gras animal et qui rend toute légères bavures de la part de l'individu récupérable. C'est quand même beaucoup de travail pour aller chercher ce gras de manière artisanale et ce serait domage de n'avoir aucune latitude ou marge d'erreur lors de sa fabrication... Bref la lavande nous offre cette marge de maneuvre. J'aurais sans doute pu prendre d'autres essences d'huiles essentielles avec un résultat similaire (pin, camphre etc), mais comme je n'y connais rien en la matière et que le petit flacon était quand même asser dispendieux (quoique très concentré...) je n'ai pas voulu jouer trop avec ça, et je me suis fié à l'expertise de Jean qui en avait déjà fait l'expérience.

Alors voilà, une autre belle découverte qui nous aide à faire avancer le schmilblix hehehe. Merci Jean de cette belle addition à notre panoplie d'outils et de trucs!
Ciao,

Franco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Mer 3 Déc 2008 - 22:15

Oui oui bien sûr, je vous ferai mon rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanfifi

avatar

Nombre de messages : 934
Age : 43
Localisation : Loire,France
Date d'inscription : 29/07/2008

MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   Mer 3 Déc 2008 - 14:33

bah alors là chapeau Maestro!!
D'abord merci pour la patience d'écrire toutes ces étapes :
Ensuite c'est effectivement très intéressant et cela me donne envie d'essayer....
chtite question: quand tu auras essayé sur le cuir tu pourras me préciser si cela l'assombrit comme le sayndoux ou bien si cela respecte la couleur d'origine du cuir s'il te plait?
Encore merci

Jeanfifi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanfiwhip.hawablog.com/articles-jeanfiwhip-12822.html
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Savon à tresser   Mer 3 Déc 2008 - 3:29

Bon alors ici je vais parler du savon à tresser ou plaiting soap. Cette émulsion magique de gras, savon et eau qui rend le tressage tellement meilleur. Ceci est ma recette dérivé de celle de David Morgan. Vous trouverez la recette original dans son livre "Braiding fine leather", Ron Edwards en donne aussi une version dans son livre "How to make whips", à vous de choisir, ou même de faire la vôtre.

Il est important de comprendre que c'est pas une opération dangereuse, mais il faut avoir toute son attention. Ça peut déborder très facilement et faire un vrai bordel dans la cuisine.

La façon que je préfère est lente et aisée, mais fonctionne très bien.

Je commence avec une barre de savon pur (env. 140gr) que je râppe en petits morceaux très fins. Je met le tout dans un récipient et j'y verse 1.5 tasse d'eau bouillante. Je laisse le tout reposer au moin 24hrs (je vous ai dis que c'était la façon lente), pour que le savon se dissou dans l'eau. Idéallement le savon serait complêtement dissou dans l'eau et ne formerait qu'un liquide blanchâtre. Mais on a rârement cette patiente, alors passons directement aux choses sérieuses. On est pas olbigé de prendre tout ce temps; on peut simplement amener l'eau à ébulition et y verser le savon râppé, mais c'est plus de travail parcequ'il faut faire attention que le tout ne déborde pas en bouillant trop fort. Mais bon.

En même temps, mais sur un autre rond de la cuisinière, on amème une livre de gras (pur) à fondre. On le veut liquide, mais pas bouillant sinon garre aux éclaboussure lorsqu'on va marier le gras et l'eau...

Une fois le savon bien dissou dans l'eau, retirer du feu et incorporez-y doucement le gras liquifié en remuant. Faire bouillir à feu bas tout en remuant. Faites attention de ne pas faire déborder la solution!

Si vous voulez, vous pouvez à ce stade ajouter d'autres ingrédients mais la mixture est complète. On peut ajouter un peut de cire d'abeille (préalablement fondue naturellement), à la limitte on peut ajouter un tout petit peut de Fiebing's, et celon vos gouts, une essence d'huile essentielle comme la lavande que nous à suggéré Jeanfifi, ou huile de pin, ou même un peut d'alcool pur. On en ajoute une des trois, pas toutes les trois... L'idée est d'incorporer un agent asceptisant qui va décourager les insectes et autres vermines ainsi que les bactéries de s'attaquer au cuir graissé.

Une fois le tout bien mélangé, retirer du feu et passez le tout dans un tamis fins pour éliminer tout grumeaux. La solution peut être ensuite passé au robot culinaire portatif pour bien mélanger le tout. Versez le savon dans un contenant qui a un couvercle hermétique et laisser refroidir. Vous pouvez le placer au frigo si ça vous chante, moi j'en ai déjà fait en hiver et j'ai simplement ouvert la porte et placé le contenant dans la neige jusqu'à ce qu'il soit refroidit! Une fois refroidit, le savon devrait avoir une apparance blanchâtre et une consitance crêmeuse asser ferme, mais pas dure. Durant les mois d'été, il est préférable de garder le savon dans un endroit frais pour que l'huile ne se sépare pas du reste pour former des petits étangs dans le fond de votre pot. Ce savon se garde assez longtemps (plusieurs mois) à la température de la pièce sans difficulté.

Voilà, bon tressage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Deuxième partie...   Mer 3 Déc 2008 - 2:23

Ok là je crois avoir trouvé la bonne technique pour rendre (extraire) le gras de boeuf pour faire son propre plaiting soap!

J'ai trouvé une petite boucherie (pas dans un super marché, mais une VRAIE!) qui vend du gras de boeuf. Ils le vendent déjà en petits morceaux passé au hachoir/moulinet et congelé. J'en ai acheté un peut plus d'une livre (je crois que 1 kilo c'est 2.2 livres...). Ce que j'ai eu était asser blanc, mais il y avait quand même un peut de "rosé" dedans... c'est pas grave, on va tout extraire les impuretés et faire un beau gras bien blanc et bien pur.

Bon première des choses, la ventilation: assurez-vous que votre cuisine est bien ventillé sinon l'ôdeur risque de rester un bon moment... Ce n'est pas autant le gras que les impuretés qui sentent mauvais. Alors la première chose est d'ouvrir les fenêtres de la maisons. C'est pourquoi je ne fais pas mon plaiting soap en Janvier...

Deuxièmement, préparez-vous un gros récipient (bol, grosse casserolle...) que vous allez remplir d'eau à la moitié. Moi j'ai sorti ma grosse caserolle dans laquelle je fais cuir mes spaghettis, mais n'importe quel gros récipient fera l'affaire. Mettez-le dans le fond de votre évier pour plus tard...

Dans une autre casserolle, une asser grosse pour tout votre gras, versez un peut d'huile dans le fond. La sorte d'huile n'est pas importante, c'est juste pour partir le processus de fonte du gras. Moi j'ai pris de l'huile d'olive, mais je ne crois pas que ça fasse une grosse différence ce que vous prenez. La cuisine, même celle-ci, est avant tout basé sur le système 'D'... Alors on prend ce que l'on a sous la main.

À feux moyen, commencez à défaire votre amas de gras (le miens était gelé) avec une fourchette et remuez continuellement. NE QUITTEZ PAS DES YEUX VOTRE MIXTURE!!! Super important, sinon ça risque de brûler. Ne mettez pas le feux trop haut, sinon encore une fois, ça risque de brûller.

Une fois le tout fondu, prennez un tamis de cuisine asser fin, et versez le gras fondu dans le tamis pour que le gras fondu se retrouve dans le récipient remplis d'eau. Le tamis va ramasser le gros des impuretés comme les restants de viandes etc. Vous pouvez maintenant mettre votre récipient d'eau et de gras de côté pour quelques instants.

Je vous consseille vivement de jetter le contenu du tamis dans un récipiant hermétique et de le mettre au congélateur tout de suite, sinon ça va empester toute la maison. C'est ces restants qui puent et en les gelant, vous vous éviterez de déranger votre famille, vos voisins etc. Une fois gelé, vous pourez les sortir le jour de la collecte des ordures et le tout sera sans odeures déplaisantes.

Je vous consseille aussi de passé à la vaisselle tout de suite pendant que le gras en encore mou dans le tamis et dans la casserolle qui a servi à le faire fondre... Prennez beaucoup de savon...

Maintenant revenons à notre récipient d'eau et de gras fondu. Normallement si vous n'avez pas trop tardé, le gras devrait encore être asser liquide. C'est le moment pour y verser une dizaine de GOUTTES de javel. Pas plus de 10 gouttes! Remuez le tout doucement à l'aide d'un petit bâton (moi j'ai pris un chop-stick de resto chinois...), et c,est ici que vous verez de la vrais magie! Le gras vas se séparrer de l'eau en laissant dans le fond le gros des impuretés qui restaient encore dedans! Ça va faire des petits grumeaux qui vont s'aglomérer enssemble! Ça prend quelque secondes à peine! Laissez le tout reposer et refroidir encore pour une bonne heure. Ce truc est en fait asser proche d'un truc que Ron Edwards explique dans son livre incontournable "How to make whips". Il décrit qu'un vieux qui travaillait anciennement chez Packers (la plus grosse tannerie d'Australie...) avait l'habitude d'ajouter quelques gouttes d'acide sulphurique dans la solution pour forcer les impuretés vers le fond avant de récolter le gras pur. Moi je voulais simplement asceptiser le gras et peut-être le blanchir un peut (ma première expérience avait produit un gras qui sentait un peut trop la viande et qui était un peut jaunâtre...), mais je ne m'attendais pas à cette réaction! Du cooup je suis tombé par hazzard sur un truc fantastique.

Une fois refroidit un peut plus, à l'aide d'une louche ou grosse cuillère avec des trous dans le fond, ramassez le gras blanc du dessus de l'eau et mettez-le dans un récipient hermétique que vous pourrrez mettre au congélateur après. Il est très important de ramasser le gras du dessus de l'eau; il ne faut pas déversser l'eau et le gras dans un tamis, sinon toutes les impuret.s qui sont maintenant au fond du récipient vont être déverser sur le gras qu'on a travaillé sur durement à épurer... Il faut le faire à la main comme dans le bon vieux temps loll! Quand tout le gras est ramassé, penché le récipient dans lequel vous avez mit le gras et servez-vous du couvercle pour laisser s'égoutté le restant de l'eau qui se sera innévitablement retrouvé avec le gras. Une fois bien égouté, scellez le tout et mettez-le au congélateur pour la nuit. Le restant de l'eau peut être jeté et le récipient lavé. Vous verez en jetant l'eau, toutes les impuretés qui se sont retrouvé au fond!!!

Le lendemain, ou quand le gras est bien gellé, sortez-le du congélateur et préparez-vous à le faire fondre encore une fois. L'eau qui restait encore dans le gras et qui est maintenant gelé, devrait être enlever si possible. Cette fois-ci nous allons filtrer ce qui peut rester des impuretés du gras. Alors vous allez avoir besoin d'un bas de nylon pour dame (pour le filtre), prennez le plus court, innutile de prendre de grands bas puisque vous ne vous serverez en fait que du pied de bas. Vous aurez aussi besoin d'un élastique et d'un pot ou récipiant autour duquel vous pouvez mettre le bas ainsi que l'élastique pour le maintenir autour du rebord du pot, et qui est asser profond pour que le bas ne touche pas au gras une fois completement déversé. Alors encore une fois, à feux moyen-bas, faire refondre le gras, ce qui devrait être beaucoup plus facile cette fois-ci puisqu'il est déjà en "crême". Une fois fondu, versez-le dans le bas de nylon et assurez-vous que le gras n'est pas trop chaud, sinon le bas va fondre à son tour... Allez-y doucement, il n'y a pas de stress, et une fois que le tout est passé par le bas de nylon, enlevez le bas et jettez-le. Laisser le gras se stabiliser dans le pot un peut et regardez si il reste des impuretés dans le fond. Si il en reste, répétez l'oppération. Mais une fois devrait être suffisante pour obtenir un gras asser pur. S'il est asser pur, déversez le gras dans un récipient ou il sera facile d'en extraire, ou passez tout de suite à la fabrication du plaiting soap, mais ne le laisser pas figer dans le récipient de filtrage puisqu'il serait sans doute difficile de sortir le gras si le contenant est gand et mince (ce qui est en fait la forme parfaite pour le filtrage, mais pas pour le stockage).

Il est impératif que je gras soit pur, si on veut pouvoir faire un bon plaiting soap.

Prochaine étape, faire le savon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franco

avatar

Nombre de messages : 360
Age : 48
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Aventures dans le plaiting soap...   Ven 21 Nov 2008 - 21:05

Bon alors comme je n'ai plus de plaiting soap, je me suis dit que cette fois-ci je le ferais avec du gras de boeuf au lieu du saindoux qui est fait avec du gras de porc et qui noirci ou du moins assombri conssidérablement le cuir. Les Australiens ne jurent que par le gras de mouton, mais comme y'en a pas ici, le deuxième chois est le gras de boeuf.

Alors après avoir récuppéré un kilo de "gras" de beuf du boucher, parcequ'en fait il y avait tellement de viande encore après, que ce n"était pas QUE du gras, je me suis installé pour la transformation dans ma cuisine. Un petit mot, si vous pouvez faire ça dehors je vous le conseil vivement; c'est pas la même odeur que de faire griller un steak...

On fait bouillir un peut d'eau dans un grand pot, j'ai pas de mesures exactes, mais disons qu'il devrait y avoir au moin autant d'eau que de retaille de boeuf, genre comme si on fesait une soupe. Alors on fait bouillir le tout et moi j'ai été un peut impatient et j'ai retirer le boeuf au bout d'une demie-heure, mais en fait le faire bouillir pendant plusieurs heures serait mieux. On met le pot avec l'ean encore dedans de coté, et là j'ai sorti une grosse poêle à frire que j'ai mis sur feux moyen avec le boeuf, et en s'assurant que rien ne brûle et en remuant souvent, je déversai de temps-en temps le gras fondu dans l'eau du gros pot. Une fois terminé, il ne restait que des petits morceaux de viande secs et une eau saumâtre dans ma casserolle que je laisse refroidir. Une fois refroidit, je ramasse le gras qui flotte par dessus l'eau et je met le tout dans un plat en plastique que je met dans le congélateur.

On pourrait passer à la prochaine étape de suite, mais il était tard et l'appartement shlingait alors, j'ai remit à une autre fois le reste. Alors la prochaine étape est le filtrage des impurités du gras qu'on fait en passant le gras fondu, mais pas trop chaud, au travers de bas de nylon de dames. Si le gras est trop chaud il va faire fondre le nylon... Alors une fois épuré, il est pret à incorporer à la recette du plaiting soap qui se trouve dans presque tout les livres de whipmaking, mais qui se résume en gros à amener à ébulition de l'eau et du savon en barre pur et le gras et de mélanger le tout à feu bas. Je vérifirai les proportions pour mon prochain poste.

Mais à date, c'est tout un travail! Pour un kilo de retailles très grasses de boeuf, je n'ai retirer que quelques grammes de gras, environ la moitié d'une brique de beurre... alors je vais devoir recommencé l'expérience avec encore plus de gras. Mon Dieu que le saindoux est plus facile à utiliser! Mais bon, je veux voir le résultat avec le gras de boeuf, quoique là, je crois vraiment être obligé d'ajouté un agent sanitaire comme de l'alcool pure (le même que je prend pour mélanger le shellac), parceque mon gras n'est pas aussi blanc et pure que le saindoux, alors bonjour le filtrage et peut-être même y ajouté quelque gouttes de javelisant... Enfin on verra bien.

On s'en reparle.

Franco
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aventures dans le plaiting soap...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aventures dans le plaiting soap...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [CR] Lièvre 2009: le deuxième Lièvre du cagouille ou quelques aventures dans le Massif Central
» Les aventures de Jojo : nos premières balades p5
» Bonnes adresses dans le Haut Doubs
» Perte de sensibilité dans les doigts de pied
» Escalade Dans Les Pyrenees Orientales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Indianafouet :: Entretien, réparation, tressage des fouets :: Entretien, réparation, tressage des fouets :: Entretien-
Sauter vers: